La naïveté 

La naïveté autistique est à mon sens un sujet primordial quand on veut réellement comprendre le syndrome d'Asperger. Ce qu'il faut comprendre, c'est que la personne avec autiste va penser que ce que TU penses, c'est ce qu'elle pense aussi. Pour résumer, si la personne autiste ne se verrait jamais voler quelqu'un, elle peut s'imaginer que les autres sont comme elle. Alors que non, les autres peuvent être mauvais, cruels... La personne avec autisme est donc fréquemment victime d'arnaque, d'abus de pouvoir... J'ai moi-même été victime d'arnaques pendant mon adolescence, je distribuais tout mon argent aux gens dans la rue alors que je n'avais moi-même pas grand chose... Ma psychologue m'avait dit de me balader avec seulement des pièces de un ou cinq centimes pour éviter ce comportement. Une autre forme de naïveté est celle dont les enfants autistes font preuve lorsqu'ils veulent absolument avoir des amis. Souvent, ils vont tout accepter au point d'être de véritables souffre-douleurs... De plus, il est alors aisé de confondre l'amitié avec autre chose. Si l'enfant Asperger a une grande avance intellectuelle en classe, les autres peuvent essayer de s'approcher du lui afin de recopier ses devoirs maison... L'enfant Asperger pourra donc avoir l'impression d'être populaire alors que ce n'est pas vraiment le cas...